Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la balle (jaune) !

Le tennis, un sport autrefois intéressant, aujourd'hui devenu d'un chiant...


Le tennis en jeu vidéo

Publié par Max sur 5 Mai 2014, 09:50am

Pour commencer avec légèreté, voici un premier article consacré à l'adaptation du tennis en un média bien connu et apprécié de tous - ou presque - pour ses qualités ludiques, j'ai nommé les jeux vidéo !

Dès l'origine, le duo tennis/jeu vidéo est intimement lié puisque le premier "jeu électronique", comme on disait à l'époque, reprend le principe de ce sport dans son aspect certes le plus primaire : 2 barres, censées représenter des raquettes, renvoient une balle (un gros point ou ensemble de quelques pixels) de part et d'autre d'un filet, matérialisé par une ligne. Les connaisseurs auront reconnu : il s'agit de Pong, premier jeu électronique commercial, sorti en 1972 en arcade puis sur Atari 2600.

Ensuite, de l'eau a coulé sous les ponts (et fort heureusement, d'ailleurs) : la technologie s'améliorant, la restitution du tennis sous forme de jeu vidéo en a bien sûr profité. Bien qu'il s'agisse de tennis de table, comment ne pas citer ici l'excellent Ping Pong de Konami (1985) ? Pour la première fois, les sensations d'un sport de raquettes étaient intégrées de manière très probante dans un jeu vidéo : effets, lobs, smashs, de nombreuses possibilités étaient offertes au joueur. Le tout dans une ambiance ludique formidable, avec en prime le public applaudissant entre chaque point. Sympathique. En ajoutant une dimension progressive bien sentie (entre le niveau 1 et le niveau 5, la vitesse d'exécution et la précision de l'IA allaient crescendo) et un mode 2 joueurs franchement fendard, on tient là l'une des légendes du jeu vidéo tout entier. Rien que ça.

Six ans plus tard, en 1991, le développeur japonais Human frappe fort et sort sur la PC Engine de NEC un titre qui demeure toujours inégalé selon bon nombre de spécialistes : Final Match Tennis. Un jeu tout simplement prodigieux et en avance sur son temps, non pas en matière de graphismes ou d'habillage, puisqu'il demeure de ce point de vue très simple pour ne pas dire simpliste, mais dans la jouabilité. C'est simple, dans ce divin jeu, tous les coups du tennis sont réalisables et tous les paramètres (vitesse de course, jeu au filet, fond de court, différences entre joueurs) sont judicieusement réglés pour offrir une expérience alliant habilement réalisme et plaisir de jeu. Chaque joueur proposé (McEnroe, Leconte, Slozil, Agassi, Chang, Lendl et j'en passe) est le fidèle reflet de son pendant dans la réalité et les échanges présentent donc pour la première fois un grand intérêt, avec des oppositions de style bien rendues.

Quelques années après le coup de maître de Human, les jeux de tennis ont continué bon an, mal an à sortir sur les différentes plate-formes existantes, avec un niveau de qualité fluctuant entre le nullissime (Andre Agassi Tennis sur Megadrive, 1993) et le convenable (Tennis Arena sur PS-X, 1997), en passant par le moyen (Sampras Extreme Tennis sur PS-X, 1996) et le médiocre (Hyper Final Match Tennis sur PS-X, 1996 ; et oui, il s'agit du troisième volet de Final Match Tennis mais il n'en a pas l'étoffe). Sur machines 32/64 bits (PS-X, Saturn et N64), la 2D a laissé place à la 3D mais on sentait qu'il y avait quand-même de la marge avant d'exploiter la technologie pour arriver à un résultat probant.

C'est là qu'entre en scène Virtua Tennis en 2000, d'abord en arcade puis sur Dreamcast, pour redonner un bon coup de fouet à ce sport adapté en jeu vidéo. Non seulement les graphismes et l'animation sont, à l'époque, époustouflants, mais en plus, l'ambiance dynamique et la jouabilité instinctive en font un nouveau fer de lance du genre. Suivra ensuite Virtua Tennis 2, plus beau et plus complet mais n'ayant pas le je-ne-sais-quoi d'accrocheur de son prédécesseur. Qu'à cela ne tienne, il s'agit tout de même d'un très bon titre permettant de s'éclater entre potes dans un bon vieux double des familles. Le mode carrière (permettant d'affronter tout un panel d'adversaires aux 4 coins du monde jusqu'à la première place mondiale) a, lui aussi, été amélioré avec la possibilité désormais de créer son propre avatar.

De nouveaux prétendants entrent alors dans la danse, à commencer par Namco avec le sympathique Smash Court Tennis Pro Tournament en 2002 sur PS2 et le studio français (cocorico !) PAM avec son Top Spin - Top "Spleen", écriront les mauvaises langues - en 2003 sur X-Box. Bien qu'ils ne soient pas exceptionnels, ils possèdent tous deux des atouts certains pour en faire une alternative crédible au sacro-saint Virtua Tennis de SEGA.

S'étant donc habilement fait la main en 2002 sur PS2 avec un premier opus sympathique, Namco récidive et ne fait cette fois pas dans la demi-mesure avec le fracassant Smash Court Tennis Pro Tournament 2, qui sublime encore la jouabilité, le contenu et l'aspect graphique de son prédécesseur. Nous sommes alors en 2004. On sentait déjà les prémices d'un renouveau tennistique vidéoludique dans le premier avec cette jouabilité basée sur le timing nettement moins permissive que celle, plus simplette, d'un Virtua Tennis. Mais là, Namco fait fort ! Cette fois, la jouabilité est encore plus éprouvante - dans le sens positif du terme - et la gestion de l'endurance des joueurs en vue d'une fin de match tendue est primordiale. Un mauvais placement et c'est la faute assurée ! Autre coup de maître, c'est l'incorporation dans la jouabilité d'un coup très important dans le tennis, la frappe en bout de course via le bouton R2 : là encore, pour réaliser un coup droit dans la course croisé gagnant comme aux plus belles heures de Pistol Pete, le timing est fondamental. Une nouveauté tout simplement magistrale, qui donne une profondeur inouïe au jeu. Et si cela n'était pas suffisant, le mode carrière bénéficie lui aussi d'idées absolument formidables. Déjà, progresser dans le classement est motivant car le nombre de joueurs est important (200, dont la plupart des ersatz et donc les quelques joueurs sous licence). Ensuite, s'il reste possible de jouer les matchs classiquement au fil des tournois rythmant la saison, on peut également opter pour une seconde option (la plus intéressante, à mon sens) : jouer seulement les points-clés (les tournants) du match ! Il s'agit alors de jouer seulement quelques points dans le match, à chaque fois sous la forme de mini-défis (réussir une amortie gagnante, gagner un jeu blanc, marquer plusieurs points de suite, etc.), ce qui apporte un peu de variété. Et si remporter ces points ne garantit aucunement la victoire, surtout en début de carrière (l'inverse est aussi vrai, surtout en tant que n°1 mondial incontesté contre un joueur modeste), les gagner constitue un tournant psychologique positif dans la tête du joueur - surtout en Grand-Chelem - et ce n'est qu'ainsi que votre avatar peut grimper rapidement les échelons du classement mondial.

Quelques années plus tard, SEGA et PAM ont sorti de nouvelles versions de leur franchise respective (Virtua Tennis et Top Spin), jusqu'à la 4ème itération (2011). A signaler un changement de développeur pour Top Spin 4 (2K Czech), pas au détriment de la qualité du titre. Namco, quant à lui, s'est quelque peu perdu en route, avec un 3ème volet de son Smash Court Tennis (sorti sur X-Box 360 et PSP en 2007) indécis entre arcade et simulation. C'est d'autant plus étonnant que la ligne prise par le 2ème opus, plutôt axée simulation, était plus que prometteuse. Seul le jeu au filet était un chantier sur lequel se pencher car ce secteur laissait à désirer dans Smash Court Tennis Pro Tournament 2, malgré un jeu bien équilibré dans sa globalité. Désormais, il semble que le monde du tennis vidéoludique se résume quasiment aux deux seules franchises Top Spin et Virtua Tennis, qui ne font pas que des heureux. Depuis 2011 cependant, plus rien de sérieux à se mettre sous la dent...

Le tennis en jeu vidéo
Achetez mon produit sur PriceMinister
Hyper Final Match Tennis (Import Jap) (Jeu Playstation) - Jeux vidéo d'occasion - Achat et vente

23,77 €

Hyper Final Match Tennis (Import Jap)
Très Bon Etat
human
Spin-card incluse !
Voir ma boutique

Achetez mon produit sur PriceMinister
Smash Court Tennis 3 Platinum (Jeu PSP) - Jeux vidéo d'occasion - Achat et vente

10,00 €

Smash Court Tennis 3 Platinum
Comme Neuf
Sony Computer...
Voir ma boutique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents